Abane Ramdane

algerie1

Congrès de la Soummam

boutonup________________________

Musée

musee________________________

AbaneMin

Connexion

Devenez membre pour recevoir les actualités de notre site.

piere chaulet

PIERRE CHAULET CONFIE «Abane Ramdane m'a recruté au FLN»

Par Mahmoud CHAAL - Jeudi 19 Avril 2012 -

Menacés durant la tragédie nationale, les Chaulet ont quitté l'Algérie avant d'y revenir pour s'installer définitivement.
Son père était un colonel de la gendarmerie française. Mais il a choisi son camp. Celui de la révolution et des révolutionnaires algériens. Lui, c'est le docteur Pierre Chaulet.

Abane Ramdane
L'homme que l'esprit de Novembre a toujours guidé
photo 34 Né en 1920, ancien élève du collège de Blida, doué d'une solide culture, il était dès 1946 membre du MTLD. Il se distinguait rapidement par ses qualités d'organisateur, devenait membre du Comite central et chef de la wilaya de l'Est (à l'époque du Nord constantinois). Impliqué dans le " complot " dit du Constantinois, il était arrêté et condamné à six ans de prison, fin 1950.

Son comportement courageux au cours de sa longue détention devait entraîner pour lui des déplacements continuels. Commençait alors un long périple dans les prisons centrales de France et d'Algérie.

Abane Ramdane : Un homme simple et courageux  
Abane Ramdane vu par Yaha Abdelhafidh dit Si L’hafidh Un homme simple et courageux Par : Kocila Tighilt Liberté le 31 octobre 2010

yaha

A travers son témoignage, Yaha Abdelhafidh dit Si L’hafidh, ancien moudjahid et officier bien connu de l’ALN, a eu l’honneur de connaître et de côtoyer le chahid Abane Ramdane, grand héros et monument historique de la Révolution algérienne, et ce, pour l’avoir rencontré notamment lors de son passage dans le Djurdjura et dans la Wilaya III historique alors qu’il regagnait la région d’Ifri-Ouzellaguène pour la tenue du fameux Congrès de la Soummam.

Belaïd Abdesslam à propos de «l’assassinat» d’Abane Ramdane
«Sans l’accord de Krim et d’Ouamrane, cela ne serait pas arrivé»
Par Sofiane B. Le Jeune Indépendant, 18 août 2004

belaid abdslam« Abane Ramdane dérangeait beaucoup de monde, c’est pour cela qu’il a été assassiné.» C’est par ces propos que l’ancien Premier ministre Belaïd Abdesselam a évoqué l’assassinat de l’initiateur principal du congrès de la Soummam. Abdesslam Belaïd a tenu à expliquer qu’Abane, vu sa personnalité et sa persévérance, commençait à s’imposer comme le leader de la révolution, ce qui n’a pas été du goût de certains.