Abane Ramdane

algerie1

Congrès de la Soummam

boutonup________________________

Musée

musee________________________

AbaneMin

Connexion

Devenez membre pour recevoir les actualités de notre site.

ait ahmed

Aït Ahmed témoigne sur Abane Ramdane et le congrès de la Soummam

K. Selim Jeudi 2 Mai 2013
Certains textes restent d'une formidable actualité. Publié par le quotidien d'Oran le 10.11.02.... Cet entretien de Hocine Aït-Ahmed interrogé par K.Selim inaugure une série de reprises par La Nation de textes parus ces dernières années et qui illustrent -ô combien- rien n'a été fait pour clarifier les enjeux politiques (et de mémoire) pour permettre à l'Algérie de sortir de la crise. 

isa et hassene abane

Mme Abane parle de la mort de son mari et de la révolution

Liberté : Pourquoi, à votre avis, Ben Bella dénigre le Congrès de La Soummam ?

Madame Abane : Il était hostile au fait que le Congrès se tienne en Algérie. Le congrès s’est tenu sans lui et sans les chefs qui étaient à l’étranger. Ils ne sont pas intervenus dans son élaboration.

hablel

« J'étais la secrétaire de Abane Ramdane »
Nassima Hablal. Résistante, ancienne détenue
Boukhalfa Amazit Publié dans El Watan le 16 - 06 - 2005

Nassima Hablal parle de la guerre avec des mots de paix. L'autre, l'ennemi, le colonisateur, elle ne le cite pas. Elle ne le nomme pas ou alors tout juste si elle dit « les Français ».
Il est le figurant qui habite ses mauvais jours. Il l'a tourmentée dans les sous-sols humides de la villa Susini dont la beauté architecturale inspirait ses rêves de fillette et dont le sinistre souvenir hante sa mémoire.

ferhat abas« Ta mission est de concilier Krim et Abane. Le reste est sans importance. Quand deux Kabyles sont en conflit, il arrive que l’un d’eux meure. C’est cela qu’il faut éviter », conseil du Cheikh El-Bachir El-Ibrahimi à Ferhat Abbas.
Depuis le départ du CCE (Comité de coordination et d’exécution) vers l’extérieur, la relation entre les deux hommes ne cesse de se détériorer.

 En un mot, ils ne se blairent plus. Bien qu’ils aient eu à transcender des épreuves difficiles entre 1955 et 1957, leurs caractères opposés les plongent dans une crise abyssale. Ainsi, l’entente entre les deux figures emblématiques du mouvement national n’a pas survécu aux difficultés de la guerre. Du coup, la cohésion affichée au congrès de la Soummam a reçu un coup terrible.

Edition du 1er novembre 2004 > Guerre d’Algérie


belhocine mabrouk1

Témoignage du bâtonnier Belhocine sur l’assassinat de Abane Ramdane
« Bentobal a le devoir de dire la vérité »
La vieillesse, ce « naufrage », c’est ce mot du général de Gaulle qui vient à l’esprit lorsqu’on entend les élucubrations du premier président de L’Etat algérien sur la chaîne Al Jazeera quant à une prétendue trahison de la révolution par Abane Ramdane. Je rejoins néanmoins le grand écrivain Rachid Boudjedra pour dire : « Cette accusation n’est pas grave parce que tellement ridicule qu’elle démontre que celui qui l’a proférée est un incompétent et un envieux, et que son propos n’a rien à voir avec la liberté d’expression. »

IMPORTANT: Tous les détails de l’assassinat d’ABANE RAMDANE, le Jean Moulin algérien
Par Mohamed Lebdjaoui
26634152

Le 29 mai 1958, El Moudjahid, organe central du FLN, publiait son numéro 24, la première page entièrement encadrée de noir. En titre, au-dessus d’une grande photo : " Abane Ramdane est mort au champ d’honneur. "
Et voici le texte :

 " Le Front de Libération Nationale a la douleur d’annoncer la mort du frère Abane Ramdane, décède sur le sol national des suites de graves blessures reçues au cours d’un accrochage entre une compagnie de l’Armée de libération nationale chargée de sa protection et un groupe motorisé de l’armée française.

RACHID ADJAOUD, AUTEUR DU LIVRE LE DERNIER TÉMOIN, A L'EXPRESSION.
"Abane Ramdane a été pour beaucoup dans le congrès de la Soummam"
Par Wahib AïT OUAKLI - Jeudi 20 Aout 2015

rachidadjaoud
L'auteur du livre intitulé Le Dernier témoin, Rachid Adjaoud, ayant fait partie du groupe du secrétariat du congrès de la Soummam, revient sur la réunion historique du 20-Août 1956 qui a jalonné l'avenir du FLN/ALN et celui de l'Algérie.

L'Expression: Pourquoi avoir opté pour la tenue du congrès à Ifri?
Rachid Adjaoud: Le congrès devait se tenir au départ à la Qalaâ N'Ath Abbès, choisie pour son relief stratégique, sa sécurité et son côté historique. La Qalaâ, située sur une falaise, était le fief d'El Mokrani.

Ali Yahia Abdennour

TÉMOIGNAGE EXCEPTIONNEL DE MAÎTRE ALI YAHIA ABDENNOUR
Ma dernière rencontre avec Abane
Par Ali Yahia Abdennour - Mardi 04 Septembre 2012

Abane Ramdane, le lion de la soummam fait toujours parlé de lui.
Juriste, grand militant de la cause nationale, Ali Yahia Abdennour revient dans cette contribution sur le cas Abane Ramdane, Bennaï Ouali et Ben Khedda.